Comment la culture peut être au service de la paix ?

Image Comment la culture peut être au service de la paix ?

La culture est souvent associée à la culture savante, qui n'est en fait qu'un de ses constituants. La culture peut être définie comme étant l'ensemble des savoirs acquis, mais pas innés. Ces savoirs étant les résultats de l'éducation scolaire ou alors, les multitudes de connaissances que l'on intègre inconsciemment.

L'aspect culturel peut se manifester par la déclinaison de la connaissance à une culture humaine de paix qui implique des valeurs respectant l'éthique et la morale. La paix apparaît dans tous les domaines de la culture en tant qu'échange valorisé.

Le savoir : un outil de paix incontournable

D'après les études liées aux actions de paix, les acteurs de paix comme Prem Rawat se servent du savoir comme un outil de paix. En effet, la plupart des principaux acteurs ont mis en place une élaboration intellectuelle par le biais de la recherche et de la formation. Et ce, que ce soit pour des fins pratiques ou pour eux-mêmes

Par exemple, les différents acteurs de la paix politique. Leur action possède un avantage politique, mais le savoir est la base de cette action. Le savoir se révèle être de ce fait un outil primordial de paix dans la mesure où une bonne action nécessite des connaissances théoriques par exemple. Pour la paix, il s'agit donc de mobiliser tout un champ de savoirs tels que :

  • Des connaissances théoriques,
  • Analyses et questionnements,
  • Méthodes et création de compétences,
  • Savoir-faire et savoir-être. Ainsi, le champ du savoir sert la paix d'abord en s'orientant vers l'action pratique, ensuite en s'orientant vers l'éducation elle-même.

Comment le savoir devient-il un outil de paix ?

Considérer le savoir en tant que simple instrument de paix implique l'élaboration de savoir comme esprit de paix. Celui-ci devient une valeur dans la mesure où il met en avant des visions et des engagements précis pour la paix.

Aussi, des présupposés théoriques et anthropologiques importants, dans un ensemble de valeurs de paix. Cette évolution est impressionnante dans l'analyse des acteurs de paix, dont Prem Rawat.

Sur le plan politique par exemple, en tant que valeur de paix et non comme un simple instrument, le savoir s'assimile à la notion de paix culturelle. Dans la diversité de la notion de culture, le savoir se rapporte à la culture entendue comme connaissance. Le savoir pour la paix représente à ce niveau une connaissance sur les conflits, les causes, les gestions et les méthodes utilisées.

L'éducation pour la paix

Toujours dans la sphère culturelle et du savoir, l'action pour la paix par la recherche et la formation est différente de l'action pour la paix par l'éducation. La recherche et la formation se concentrent plus sur des points distinctifs tels les outils techniques de paix.

Par contre l'éducation se cible davantage sur la transmission, dans l'acte lui-même comme des connaissances à transmettre. Les organisations d'éducation tiennent à mettre en avant une transmission de valeur. L'engagement pour la paix par l'éducation est d'une grande diversité de vision.

Certes, l'éducation peut être appréhendée comme un simple outil de paix, si elle est une éducation à la paix.

En tant qu'outil de construction de paix, elle a pour objectif la succession de valeurs de paix comme le civisme, la tolérance, la responsabilité.